Impacts du Changement Climatique sur l’évolution physique du littoral en Nouvelle-Aquitaine et options d’adaptation : les leçons apprises de l’initiative Acclimaterra

Résumé
Le littoral de la Nouvelle-Aquitaine est particulièrement vulnérable aux aléas d’érosion et de submersion marine de par la forte proportion de côtes basses et meubles et les forçages météo-marins énergétiques auxquels il est exposé. Certains récents événements extrêmes majeurs comme les tempêtes Lothar et Martin (1999), Klaus (2009), Xynthia (2010) et plus récemment celles nombreuses de l’hiver 2013/2014 sont là pour le rappeler. Ces dernières ont fait reculer le trait de côte dans beaucoup de zones bien au-delà des projections à 2040, et la tempête Xynthia a douloureusement rappelé que les côtes basses de la Nouvelle-Aquitaine sont particulièrement vulnérables à l’aléa submersion. Ces aléas seront largement affectés par le changement climatique qui va profondément impacter les forçages à leur origine. Toutefois, ces aléas sont aussi pour une forte part d’origine naturelle, et il reste souvent difficile de séparer la part des changements naturels de celle qui est liée aux activités anthropiques. L’impossibilité de produire des prévisions exactes constitue également un élément de difficulté incontournable dans la gestion des littoraux de Nouvelle-Aquitaine et d’ailleurs.
Une partie des évolutions à venir, dépend non seulement des futures émissions de gaz à effet de serre, mais aussi de la variabilité propre du climat, ou encore de l’action aléatoire des événements les plus violents (qui ont frappé le littoral de Nouvelle-Aquitaine bien avant les manifestations du changement climatique). Ces événements rares peuvent laisser une trace profonde, particulièrement lorsqu’ils coïncident avec des marées hautes de grand coefficient. Même si les régimes de tempêtes météorologiques sont difficiles à anticiper, l’élévation du niveau de la mer est un phénomène inéluctable, dont seule l’amplitude précise pose question. Une accentuation notable de l’aléa érosion par l’élévation du niveau de la mer pourrait ainsi survenir plus tard, dans la seconde moitié du XXème siècle. En revanche, dès les prochaines décennies, l’augmentation du niveau moyen des mers entraînera mécaniquement une augmentation de la fréquence et de l’intensité des submersions marines dans les zones basses du littoral. L’amélioration des modèles, le travail de compréhension des mécanismes naturels qui entrent en jeu pourront réduire les incertitudes autour de la prévision des évolutions futures, mais pas la supprimer : elle a un caractère intrinsèque.
Dans ce contexte, définir des stratégies de gestion du littoral est à la fois nécessaire et délicat, notamment au regard du coût des défenses de plus en plus élevées et des capacités limitées de financement de la puissance publique. Croiser les enjeux sociaux et économiques avec les risques physiques permettra, à différentes échelles, de déterminer des stratégies d’action. Sur les secteurs côtiers, parmi les options qui deviendront à terme et par endroits inévitables, la relocalisation, impliquant de redonner des espaces à la mer et de relocaliser les activités et les biens en arrière-littoral, pourra conduire à une recomposition des usages sur les territoires et invitera à de nouvelles approches d’aménagement et de gestion des littoraux. Dans d’autres secteurs, la restauration des écosystèmes naturels (e.g., dépoldérisation, remise en libre évolution des dunes littorales) pourra être envisagée. Il faudra alors explorer dans quelle mesure cette gestion de dynamique contrôlée peut améliorer la résilience du système tout en favorisant une plus grande biodiversité et en améliorant les services écosystémiques.
Dans cette présentation, nous synthétiserons les réflexions interdisciplinaires réalisées dans le cadre du Comité Scientifique Acclimaterra rassemblant des chercheurs de Nouvelle-Aquitaine travaillant autour de l’évolution du littoral et des problématiques d’adaptation.

Castelle, B., Abadie, S., Bertin, X., Chaumillon, E., Le Cozannet, G., Long, N., Rocle, N., Sottolichio, A. (2018), Modification du Littoral, dans "Anticiper les Changements Climatiques en Nouvelle−Aquitaine − Pour agir dans les territoires", p.305−329, Ed. Région Nouvelle−Aquitaine.

A voir

Back to Top