Défenses douces, l’expérience “Sand Motor”
L'érosion côtière est grave pour des de nombreux endroits dans le monde. Ce recul menace les habitants des villages côtiers, le tourisme, de l'économie du arrière-pays.
Un bon nombre de ces sites d'érosion était protégé à l'aide de structures en dur (e.g. digue de roche, brise-lames en beton) pendant la plupart du dernier siècle. Avec le développement du dragage et la connaissance des systèmes naturels, une alternative est apparue, les stratégies des défenses douces.
Matthieu de Schipper, assistant professeur à l'Université de Delft, donnera une conférence sur l'approche néerlandaise en matière de protection des côtes face aux changements climatiques, en utilisant le sable comme substance de défense principale.
Les aspects clés sont des solutions qui utilisent la dynamique naturelle, une approche baptisée "Building with Nature". Contrairement aux approches plus traditionnelles de la protection du littoral, les solutions « Building with Nature » sont beaucoup plus dynamiques et suscitent donc de nouvelles questions scientifiques sur le transport des sédiments côtiers, l'hydrodynamique et le développement écologique.
Une attention particulière sera accordée au projet « Sand Motor ». En 2011, une grande presqu'île sableuse a été installée sur la côte néerlandaise pour expérimenter une nouvelle stratégie de protection du littoral. Dans cette stratégie, une approche plus prospective est utilisée pour obtenir une protection à long terme, tout en prenant en compte d'autres aspects côtiers. Cette péninsule « Sand Motor  a donné lieu à une vaste gamme de sujets de recherche allant de la dérive littorale, au tri des sédiments par les courants du large et le développement de modélisations hydro-sédimentaire. Les conclusions scientifiques sur le site ainsi que les implications de ces nouvelles stratégies seront présentées dans la présentation.
Références
Stive, M. J., de Schipper, M. A., Luijendijk, A. P., Aarninkhof, S. G., van Gelder-Maas, C., van Thiel de Vries, J. S., ... & Ranasinghe, R. (2013). A new alternative to saving our beaches from sea-level rise: The sand engine. Journal of Coastal Research, 29(5), 1001-1008.

A voir

Back to Top